L’aventure de la compagnie a débuté par une création « Entre d’eux » autour de la thématique de la filiation…. Nous vous proposons quelques extraits et photographies afin de toucher du  doigt notre aventure :

Affiche de l'événement

Création : Céline Huot

Regards : Lola Cazaubon et Nicolas Ivanoff 

Comédienne : Carol Alarcon, Céline Huot, Marie-Sophie Rullière (avec la participation spéciale de Julien Rajaoson…)

Visuel : Aline Carpentier

Musique : Tazio Caputo

Prélude :

De qui sommes-nous ? De qui es-tu ? Labyrinthe de l’héritage, entraînant et entêtant, qui nous amène à nous perdre dans ses allées sans fin et sinueuses, en quête de notre reflet intime. Tous ces miroirs qui nous et se contemplent, comme autant d’obstacles ou d’alliés, dans le chemin de l’apprentissage qui nous conduisent à revendiquer notre part «propre». Et si nous étions fractionnés ? Une part de lui, une part de toi, une part d’eux mais, moi, Moi où suis-je ? Monsieur mon papa, accordez- moi un petit millième de moi même…

Savoir se hisser jusqu’à soi, s’extraire de son Origine, monter sur les épaules de ces géants, parents réels, construits, fictifs. Filiation, transmission, abnégation, bénédiction, malédiction. Qu’est-ce que naître « d’eux »? Qu’est-ce qu’ « être de »? Comment vivre ces liens des deux côtés ?

Si la filiation est un fleuve allant d’eux à nous, remontons-en le cours, trouvons la source : qui verrons-nous ? que trouverons-nous ?

Petits instantés :

Céline Huot


et plus…. :

« Peut-être le lien se limiterait-il à cela, une espèce d’enchantement […], qui tout bien considéré, n’est autre que la condamnation au souvenir, au fait que les évènements et les personnes reviennent et réapparaissent indéfiniment et ne disparaissent, ne passent, ne nous abandonnent jamais tout à fait, et à partir d’un certain moment demeurent ou habitent dans notre tête, dans la veille ou le sommeil, s’y logent faute de lieux plus confortables, se battant contre la dissolution et voulant s’incarner en la seule possibilité qui leur reste de perpétuer présence et relation, la répétition ou réverbération infinie de ce qu’ils firent un jour ou de ce qui eut lieu […]. »

Javier Marias,  « Demain dans la bataille pense à moi ».

 Nous avons tenté de rappeler à notre souvenir des liens ancestraux, des liens entre nous, d’autres se sont tissés au détour d’un texte, d’un regard.

Nous avons cherché à travers la filiation notre reflet et celui des autres. Nous nous sommes aussi construits un petit peu plus, acceptant de traverser des forêts obscures et de rencontrer des figures anciennes mais, proches qui nous font advenir un peu plus à nous même…

Je voudrais personnellement remercier chacunes des personnes qui se sont liées à ce projet… Puisse l’enchantement être partagé par vous et durer entre nous.