Faut dire que je ne parle pas encore toute seule, je parle à mes bêtes mais les bêtes c’est comme des gens.

Alors que parler toute seule dans les rues en marchant ça fait psycho comme ces gens qui parlent sans qu’on voit leur téléphone et le casque qui va avec, ça fait psycho ces gens. Moi non. Je n’en suis pas là, j’ai un téléphone mais pas de casque, ça fait pas psycho. pas psycho. ça fait celle qui est reliée avec tout un monde invisible qui ne parle qu’à elle tandis qu’elle croise les piétons, tiens ça ça fait psycho. Enfin si tous les psychos parlaient à un téléphone au fil des rues ça se saurait! Tiens c’est pas logique ma proposition : c’est pas « si tous les psychos »

c’est : c’est : merde je sais plus penser.

C’est parler à un téléphone c’est pas psycho, ouais c’est ça, parler à un téléphone en marchant ou pas c’est parler avec quelqu’un parce que c’est pas au téléphone qu’on parle c’est dans le téléphone ouais donc c’est normal ! Ouf je pense.

Parfois j’ai peur de perdre la logique, ça fait peur quand tu y penses : « perdre la logique », c’est se trouver exposée sans défense aux entourloupes de tout ceux qui l’ont encore, la logique.

Il fait beau même pas froid ça fait pas Noël ça!

Qu’est-ce-que je vais lui offrir à ma grande ?

C’est beau ici. C’est bleu. Le ciel, la mer, l’air, l’air est bleu. Valéry, Vilar, dans le cimetière blanc : « Elle est retrouvée, quoi ? l’éternité, c’est la mer allée avec le soleil! » Rimbaud est passé par Sète, sûr. t’es con, la mer, le soleil, le ciel bleu, c’est comme ça à peu prés partout sur les côtes, t’es con.

Je gravis la pente du Mont Saint-Clair pour rejoindre mon chez moi, mes choses, mes bêtes, ma poche de paix.

J’aime marcher ça nettoie l’esprit.

Publicités