Je vais donc vous soumettre un billet d’humeur, bon, de mauvaise humeur, oui quand on est comme moi demandeur d’emploi, enfin à la recherche d’un emploi on ne s’attend pas à ce que les services de l’Etat vous cherche des noises et vous entraîne vers les précipices du surendettement, pourtant, si comme moi vous avez accepté un remplacement de 15 jours dans l’éducation nationale, que vous êtes tombée malade avec 15 jours d’arrêt de travail justifié, que votre employeur décide de vous porter démissionnaire pour pouvoir redemander les services d’un autre quidam, que vous déclarez votre nouvel emploi à Pôle emploi, que vous déclarez votre arrêt de travail à la CPAM et que tous ces services de l’Etat traînent à vs payer (Education Nationale), à vous indemniser (CPAM), à vous verser votre allocation chômage et même en arrive à vous demander de rembourser un soi disant trop perçu car votre employeur a tardé à vous fournir une fiche de paye (Pôle emploi), et bien l’humeur est noire et on se demande ce qui justifie autant de mauvais traitements? Souhaiterait-on que vous disparaissiez des listes de chômeurs indemnisés, d’assurés sociaux, de vacataires de l’éducation, souhaiterait-on que ces listes elles-mêmes disparaissent laissant clean un monde sans chômeurs, sans assurés sociaux, un monde idyllique dans lequel on ne recherche pas d’emploi de nos capacités (parce que on en a au moins un d’emploi et des capacités qui ne revendiquent aucune reconnaissance ?), un monde dans lequel on ne tombe jamais malade, un monde deshumanisé en quelque sorte parce que tous ces malheurs sont bien dûs au seul fait que je suis un être humain parfois submergé par les faiblesses inhérentes à cette seule qualité, l’humanité.

Publicités